Le site de référence de la planète Tango
L'encyclopédie du Tango
 
Magic City
 

     1900-1934. Paris. Parc d'attraction et immense salle de danse. Le parc est situé entre les numéros 67 et 91 du quai d'Orsay, face au pont de l'Alma. La salle de bal est au premier étage du 188 rue de l'Université.
     L'ensemble est fondé en 1900 par Ernest Cognacq, le propriétaire des grands magasins La Samaritaine.
     Le lieu est fermé par décision des autorités le 6 février 1934. Jusqu'en 1942, la salle continue à servir pour des rassemblements.

 
La salle de bal vers 1910
 

    Monsieur Basile Pachkof, qui conduit des recherches sur l'histoire de la Mi-Carême, a apporté un intéressant élément d'information. En effet, il cite le journal Le Matin, du 20 février 1937, page 2, 5° colonne, et remarque que la salle du Magic City fonctionnait encore en 1937, après la décision administrative de fermeture de 1934.

    On peut penser que la fermeture de la salle de bal a été liée aux troubles importants générés par les bals de Mi-Carême, rassemblant homosexuels, travestis, et toute une population déchaînée qui faisait bruyamment la fête dans les rues avoisinnantes.
   Or en 1910, la préfecture de police de Paris avait pris un arrêté interdisant la danse entre hommes. Et en 1934, le préfet de police Jean Chiappe a mis en application cet arrêté et a fait fermer tous les établissements concernés, dont la salle de bal de Magic City.
  Cette interdiction de bal n'aurait donc pas touché d'autres types de rassemblement, dont celui mentionné par Monsieur Pachkoff.
  Par ailleurs, l'adresse donnée par l'article ne correspond pas exactement à celle connue. Erreur de journaliste ou autre entrée pour la salle de bal ?

 Source : Courriel de Monsieur Basile Pachkoff du 28 avril 2013.
 

     En 1942. le parc est détruit. Et la salle de bal est rachetée par le gouvernement qui l'attribue à Paris-Télévision. L'Allemand Kurt Hinzman y installe un studio de télévision, directement relié à l'émetteur de la Tour Eiffel. Ce studio est inauguré le 30 septembre 1943 et émet jusqu'au 12 août 1944. Les émissions sont essentiellement destinées aux soldats allemands hospitalisé ou en convalescence .

 

   La salle de bal était célèbre pour ses bals travestis et gays de la mi-carême.

 

    Cette salle de bal possédait un orchestre permanent, appelé Orchestre de Danse Magic City. Il a enregistré, sous la direction du chef d'orchestre M.Brun, un disque de tango avec deux titres du compositeur Saint-Servan.
    22 cm. Saphir. Label Opéra n° 7021. Deux tangos : " Enamorada ", matrice 0141. " La Linda Chiquita ", matrice 0142.
    L'étiquette précise : " Commence au bord ", ce qui permet de supposer que le disque est antérieur à 1914.