Le site de référence de la planète Tango
Les personnages du tango
  Biographie - Oeuvre - Bibliographie
°
Henri Varna
 
Etat-civil
 
    Né à Marseille le 31 octobre 1887. Mort à Paris le 2 avril 1969. Nom réel : Henri Eugène Vantard. Pseudonyme : Varnel.
    Comédien. Acteur de théâtre. Directeur de salle. Parolier.
 
Carrière
 
      Henri Varna passe son enfance juste derrière l’hôtel de ville de Marseille, dans « le Panier », quartier typique de petites rues, partiellement détruit sous l’Occupation par les Allemands. Il fait ses études en tant que pensionnaire chez les jésuites de Saint-Ignace.

      En 1906, il s’engage dans le 141e régiment d’infanterie. Dès qu’il le peut, il assiste aux spectacles nouveaux montés au Palais de Cristal ou au Théâtre du Gymnase. Lors d’un dîner en 1908, il rencontre Sylvain, le doyen de la Comédie Française, qui le remarque à la fin du repas alors qu’il récite une scène de « L’Arlésienne ». Sylvain lui conseille de monter à Paris et de venir le voir. C’est chose faite à la fin de la même année.

      Varna suit des cours avec un professeur d’art dramatique et commence à jouer, au Théâtre de l’Atelier et aux Célestins à Lyon. Il chante également au Bataclan, sous le pseudonyme de Varnel. Après une saison d’été comme comédien au casino de Cayeux-sur-Mer, il fait ses débuts au cinéma muet sous la direction de Louis Feuillade en 1910.

      En 1912, Oscar Dufrenne, se trouve seul responsable des spectacles de Cayeux-sur-Mer. Il demande à Varna de l’aider et en 1913, lui confie la direction artistique du Concert Mayol. Il commence alors à y monter des revues comme « Venez z’ouir » ou « Du bleuet, du muguet et des coquelicots ». Dufrenne et Varna se retrouvent bientôt à la tête des Bouffes du Nord, des Ambassadeurs et du Palace. Les deux associés font également construire L’Empire sur l’emplacement d’un petit music-hall.

      A partir de septembre 1929, Henri Varna dirige le Casino de Paris. Il y monte tout d’abord la revue « Paris-Miss » avec Mistinguett en vedette et une vingtaine d’autres jusqu’en 1966, date à laquelle il abandonne la direction à Roland Petit. Revuiste, il participe à l’élaboration de tous les spectacles du Casino de Paris. En 1933, après l'asssassinat d’Oscar Dufrenne dans des circonstances scabreuses, il abandonne l’Empire pour le Théâtre de Mogador, qu’il consacre à l’opérette. On lui doit la découverte de Tino Rossi.

 
        1887-1969. Comédien, acteur du cinéma muet, chanteur, homme de spectacle, Henri Varna est un des personnages les plus actifs des nuits parisiennes. Il monte des revues de music-hall, découvre de nombreuses vedettes comme Tino Rossi, dirige de nombreux établissements notamment avec son associé et compagnon Oscar Dufrenne. Le monde artistique du Paris gay de l'époque connait bien cet homme de la nuit qui n'a jamais caché son homosexualité.
 Source : http://www.hexagonegay.com/Le_Palace.html
 

     Un entrefilet du journal Les Potins de Paris, du 22 mars 1923, donne une image pittoresque de l’ambiance qui régnait lors de ces bals de Mi-Carême :
    
«  Simples questions.

     Que faisait donc, le jour de la Mi-Carême, au fameux bal de Magic-City, ce metteur en scène célèbre, habillé en danseuse de l’Opéra ? Et pourquoi
diable avait-il oublié de mettre, sous son tutu, le plus minuscule caleçon ? » 

      Il est fort probable qu'il s'agit de Henri Varna.

 

      L'historienne Florence Tamagne, dans son article sur le " Crime du Palace ", écrit :

" Il n’en était pas de même pour Varna, sur lequel on recueillait des « anecdotes peu flatteuses en général ». Il faut dire qu’il cumulait les transgressions de classe, de race et de genre : il aimait racoler ses partenaires sur les Grand Boulevards avant de les faire monter dans sa petite « Delage » pour les conduire dans sa propriété de Montmorency, il se plaisait à se travestir, vêtu d’une robe de pensionnat, genre « Demoiselle en Uniforme » [sic], et appréciait les ébats en plein air, non sans s’entourer de quelques précautions :« on l’a vu dernièrement se déculotter à une heure avancée de la nuit, rue de la Charbonnerie, et offrir sa personne à un algérien, pendant que ses gardes du corps, aux aguets, surveillaient les alentours »

Note : APP, BA1642, Oscar Dufrenne, 27 septembre 1933.

 
Oeuvres comme compositeur de paroles de tango
 
  • Le secret de tes caresses
  • Un violon dans la nuit ▲▲
  • Veux-tu me pardonner ▲▲
  • Vous ! Qu'avez-vous fait de mon amour, 1933
 
 
Références bibliographiques
 
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Varna. Biographie et oeuvres.
- http://www.lehall.com/docs/biographies/varna.pdf. Biographie
- http://www.hexagonegay.com/Henri_Varna.html